Coros Vertix 2, inarrêtable

Depuis quelques semaines à mon poignet, je peux maintenant te présenter la Vertix 2 de la marque Coros. La marque américaine propose une montre taillée pour les expéditions longue durée avec jusqu’à 150h d’autonomie avec le GPS activé et pour les conditions extrêmes avec une résistance jusqu’à -30°. La cible de la Vertix 2? Ce sont les adeptes de sport outdoor : trail, randonnée, expédition, triathlon et une bonne partie du monde alpin.

Un packaging soigné

Acheter une montre à près de 700€ c’est un petit investissement. C’est une décision qui se réfléchit.
Coros l’a compris, lorsque tu reçois ta Vertix 2 c’est dans une magnifique boite étanche! Out la petite boite en carton… Un packaging qui en dit long sur son contenu : Résistant, solide et incassable.


Lorsqu’on ouvre la boîte, c’est dans un packaging très soigné que l’on trouve la Coros avec son bracelet. Sous la montre se trouve un document de démarrage rapide et le câble de recharge. Et? C’est tout. 

Tips : Ranger la boite et se souvenir où on l’a mise, car, au vu de son autonomie, on n’y retournera pas aussi vite.

Vertix 2

La Vertix 2 utilise les codes des marques outdoor. Un look robuste, des boutons accessibles et un large écran. La conception s’articule autour d’une couronne rotative centrale. 

Le boîtier fait 50 mm, quelques mm de plus que la Vertix de première génération. Cette dimension est standard, on est sur les mêmes dimensions que la Fenix7X ou la Suunto 9 Baro. L’écran a une résolution de 280 x 280 et fait 35 mm. 

Elle est accompagnée d’un bracelet de 26 mm qui sera proposé en version Lava ou Obsidian. Il donne au coup d’oeil une réelle impression de solidité et de résistance.

Cette sensation de résistance, elle se voit aussi dans les matériaux : verre en Saphire, le dos et la lunette sont quant à eux en titane. Ces matériaux permettent à la Vertix 2 d’afficher un poids réduit sur la balance, seulement 88 g. C’est assez impressionnant à la prise en main. 

Enfin la Vertix 2 peut résister jusqu’à une profondeur de 100 m, c’est la moyenne dans ce segment de montres sportives. 

Au niveau GPS, elle embarque: une cartographie en fond de carte avec la topographie et le street ; une nouvelle puce multiGPS et double fréquence. C’est une puce GNS/GPS  qui est capable d’utiliser simultanément jusqu’à 5 systèmes, tout en utilisant le GPS en double fréquence. La position est donc ultra précise. 

Dans les systèmes de suivi, elle embarque un suivi cardio, un oxymètre et désormais un capteur ECG. Ces capteurs apportent une information pour le suivi optimal du sportif. 

Coros permet aussi, depuis la récente màj, de contrôler une Gopro ou une Insta360 depuis sa montre. On trouve même un capteur de température sur la montre. 

Ergonomie

Je suis convaincu que plus une montre est simple à utiliser, mieux c’est! La Vertix 2 peut tout à fait être utilisée directement lorsqu’elle sort de la boite pour une petite sortie rapide. Néanmoins, il est intéressant de naviguer dans les menus pour une personnalisation maximale. 

La navigation est assez simple, 2 boutons, un pour l’éclairage et l’accès à la carto (selon la personnalisation) ; et le second pour accéder au menu raccourci et faire un retour. 

Tout le reste se fait avec la couronne rotative et le bouton d’action. La couronne va permettre la sélection des profils, faire un zoom ou naviguer dans les menus et le bouton permettra de valider ou faire pause.
Très intuitif, on comprend rapidement le principe. Cette couronne améliore aussi l’expérience, la navigation est plus facile dans les menus.

Petit bémol, par contre, pour l’emplacement de la couronne et du bouton. Pendant mes premières activités, j’ai très souvent activé les pauses avec la main ou suis sorti du mode verrouillage. J’ai notamment eu le problème lorsque je suis sorti avec des bâtons et des gants. Le fait de plier le poignet actionnait la pause… Assez désagréable. 

Heureusement, il y a une solution! Deux mêmes 😉 Dans les paramètres, il est possible d’inverser le sens de la montre et avoir les boutons vers l’avant-bras et non la main. Cette première option n’est pas optimale en termes d’ergonomie. J’ai préféré la seconde solution qui permet le déverrouillage, non pas avec le bouton action, mais avec une rotation de la couronne.

L’autonomie, un atout

Coros tient une réputation d’autonomie phénoménale. Je dois dire que cette réputation est complètement fondée. Seule la Garmin Enduro a récemment rejoint la Vertix 2 dans le haut du classement en termes d’autonomie. 

Les chiffres annoncés par Coros sont les suivants : 

  • Mode veille, montre connectée: 60 jours
  • Enregistrement en mode GPS normal: 140 heures
  • Mode GPS UltraMax (mode éco): jusqu’à 240 heures
  • Enregistrement multi-GNSS (haute précision): 90 heures
  • Enregistrement multi-GNSS double fréquence (très haute précision): 50 heures

Ces chiffres sont-ils réalistes? J’ai tendance à dire que ‘oui’ selon mon utilisation ainsi que les chiffres d’athlètes. Mathieu Blanchard a couru le Marathon des Sables, soit 250 kms sur 1 semaine, après la compétition avec la carto et le suivi cardio sa montre affichait encore 64% de batterie. 

Mon utilisation, plus modeste, confirme ces chiffres également. Ma première recharge aura tenu 24 jours avec : 

  • Des sorties à vélo
  • +- 40 – 50 km par semaine
  • un suivi cardio + sommeil au quotidien

J’en suis bluffé ! 

Personnalisation

La vertix 2,  c’est aussi énormément de possibilités de personnalisation. Il existe une multitude de Watchfaces que l’on peut installer en quelques secondes. Comme fréquemment, il y a de tout, on trouvera toujours un écran qui reprendra nos données préférées. 

Il sera possible d’afficher les calories dépensées, les étages montés, le temps d’activité, … la personnalisation est presque infinie. 

Dans les modes sportifs, on pourra également personnaliser les écrans. Comme avec beaucoup de montres sportives, il sera possible de choisir entre les Km/h ou les Min/km, le D+, le profil de course, l’heure, … on pourra mettre jusqu’à 8 champs par écran. 

Au-delà des activités, on peut personnaliser le sens du port de la montre, le type de GPS, recevoir ou non des notifications, le type de capteur, activer une alerte d’altitude ou encore le type de carte. Il y en a tellement que je ne vais pas pouvoir tout lister…

Un menu rempli de raccourcis

Pour faciliter l’accès à certaines options, la marque américaine a ajouté un menu raccourci. On pourra, bien entendu, le personnaliser, mais de base, on retrouve l’accès à la musique, au réveil, un chronomètre, un minuteur, le capteur oxymètre, le capteur ECG …

Les petits plus sont par la sauvegarde d’un lieu GPS, un point d’intérêt ou endroit sur lequel on souhaite revenir. 

Le second, c’est l’accès à la caméra, c’est de là que l’on peut actionner l’enregistrement. J’avoue trouver ce dernier assez cool, surtout si la caméra est déportée ou si c’est une 360 au bout d’une perche.

Une App efficace

La marque américaine a choisi de ne proposer qu’une app sur smartphone, pas de tableau de bord web. C’est un choix déroutant au départ, mais je m’y suis très rapidement fait. 

Le couplage est très rapide et la synchronisation entre le téléphone et la montre se fait très rapidement via un swipe, aucun bug sur plusieurs semaines. 

L’écran principal reprend le suivi quotidien avec: les calories, les pas, la durée d’exercice, la fréquence cardiaque ou encore le sommeil. Cette dernière info est relativement efficace, on peut découvrir la nature de son sommeil, sa durée et sa qualité. 

L’app propose, via un second onglet, les activités récentes. Il y a une carte et les metrics détaillées : fréquence cardiaque, vitesse, cadence, longueur de foulée, puissance, D+ et effet de sport.

Profils sportifs

Coros propose différents profils et activités. Via l’application, il sera possible de configurer ceux-ci et de les installer dans la montre. 

En fonction de mes activités, j’ai pu en supprimer et en déplacer d’autres en haut des menus. Dans l’activité, on peut ajouter des alertes et personnaliser les écrans et données affichées, il n’y a presque pas de limites !

L’ajout d’itinéraires

Dans mon précédent article sur la marque, je te parlais des possibilités d’ajout d’itinéraires depuis Komoot. L’ajout se fait depuis l’app Coros dans la rubrique itinéraires. Après avoir lié Komoot et Coros, on retrouve tous nos itinéraires listés. 

Il suffit de sélectionner celui souhaité et il sera automatiquement envoyé dans l’app. On pourra activer la trace dans toutes les activités ou l’enclencher depuis le menu raccourci.

La carte en 3D

La marque propose désormais une vue de carte en 3D ainsi que de nouvelles superpositions de cartes. Ainsi, après une activité, je peux visualiser ma trace GPS dans un format 3D réaliste. Cette fonctionnalité est ultra efficace en montagne lorsqu’il y a beaucoup de D+, hyper impressionnant !

Coros EvoLab

Impossible de présenter l’app Coros sans parler du suivi EvoLab. EvoLab, ce sont des outils de suivi et des algorithmes basés sur les activités précédentes afin d’améliorer les entraînements.
EvoLab propose des données de charge, de récup et un indice de performance. Cette analyse est basée sur le moyen et long terme. 

L’analyse proposera alors une prédiction de forme et de temps sur des distances de 5, 10, 21 et 41 kms. 

C’est à cet endroit qu’il sera possible de créer un plan d’entraînement, planifier des sessions ou analyser ses propres data. Dans les entraînements, il est possible de personnaliser ceux-ci en fonction d’une zone du corps à travailler. L’app proposera alors des exercices spécifiques avec des explications et schémas, idéal pour du renfo.

La Vertix 2, Pour qui est-elle faite ? 

La cible de Coros avec la Vertix 2 est, selon moi, orientée vers les sports alpins et la performance. Elle sera parfaite pour l’aventurier qui part sur plusieurs jours. 

Je suis persuadé que le sportif qui cherche à performer ou à s’orienter vers de l’ultra (ou qui en fait déjà) pourra être pleinement satisfait. Elle embarque énormément de fonctionnalités et surtout, elle a une autonomie de dingue ! 

Le tarif de la montre est aussi un indice de choix. La personne qui se lance dans la course à pied ou dans le trail et qui n’a que faire de la carto, de la double fréquence, avec autant de profils sportifs, pourra se diriger vers d’autres modèles. Par exemple une Apex ou une Gritx affichant un tarif moins important. 

Par contre, si les différentes fonctionnalités présentées dans l’article sont nécessaires, alors je pense que la Coros est clairement le bon choix. 

Le rapport qualité/prix est vraiment intéressant. De plus, le fait que Coros, jusqu’à présent, permette l’évolution de ses produits sur plusieurs années, indique que la montre ne sera pas à jeter dans 2-3 ans 😉 Toujours intéressant quand on fait un tel investissement.

Laisser un commentaire