Ruisseling dans le Drac

C’est une très belle découverte que nous avons fait il y a quelques jours lors d’un séjour à Orcières. Une des activités proposées était du Ruisseling. Le « ruisseling » est à l’origine une pratique hivernale qui consiste à remonter des torrents et cours d’eau gelés, dans de petites gorges taillées par les torrents l’été. On chausse alors des chaussures équipées de crampons et on s’arme bien souvent d’un piolet.

Ici, à la mi-juillet, le ciel est bleu, la chaleur est appréciable et le flux du Drac (une rivière de 130km qui prend sa source du côté de Champoléon et Orcières), que nous nous apprêtons à remonter à partir du village de Prapic, aux portes du Parc National des Ecrins, est dense en raison de la fonte des neige tardive et des nombreuses intempéries de ce début d’été. Notre accompagnatrice en montagne qui va nous encadrer nous a demandé de nous munir d’une paire de baskets. Nous rentrons dans l’eau et la sensation est froide, voire glaçante… Il faudra quelques minutes pour s’habituer à la température et surtout à réchauffer nos pieds et nos jambes.

Peu importe, nous sommes impatients d’avancer et nous débutons la marche sous ses conseils en gardant l’équilibre sur les pierres et rochers qui parsèment le torrent. Nous progressons lentement mais nous savourons chaque mètre parcouru. L’eau est transparente et la nature environnante verdoyante et sublime. Nous sommes dans les Hautes Alpes et les montagnes au loin sont magnifiques.



Au fur et à mesure que le courant se densifie, la progression se fait plus lente. Les vasques deviennent de plus en plus grandes et profondes. Nous avons bien souvent de l’eau jusqu’aux cuisses. La sensation de fraîcheur combinée à cette marche dynamique et peu ordinaire procure un sentiment très agréable. Sur une heure trente de progression, nous n’avons parcouru que quelques centaines de mètres mais ici ce n’est pas la distance parcourue qui compte, c’est l’expérience, la découverte et les sensations.
A priori, on ne redescend jamais le torrent qu’on a monté, c’est trop dangereux.

Le ruisseling en été est une activité plutôt familiale ouverte aux enfants selon la force du courant. C’est fun et cela permet surtout d’appréhender la montagne et la nature environnante d’une autre manière. A découvrir dans de nombreuses vallées et stations des Alpes.

Nous, on a adoré et on renouvellera l’expérience dès l’hiver prochain.

Merci à l’Office de Tourisme d’Orcières et à Marie du bureau des Accompagnateurs en Montagne pour cette belle expérience !

Photos : copyright Gilles Baron


 

Laisser un commentaire